Parlez à un représentant
Retour

Conduire en hiver : ne vous faites pas avoir !

Le début de l’hiver est une période particulièrement dangereuse pour bien des conducteurs de la province qui n’ont pas encore repris l’habitude de conduire dans ces conditions ou qui ont oublié certaines sections du code de la route relatives à cette période de l’année. Voici quelques trucs classés en deux grandes catégories à garder à l’esprit.


Le 15 décembre et autres considérations

L’obligation de rouler avec des pneus d’hiver du 15 décembre au 15 mars n’est qu’indicative. Cela ne signifie pas que vous pouvez choisir de l’ignorer, mais plutôt que vous ne devriez pas hésiter à mettre vos pneus d’hiver plus tôt et à les conserver plus longtemps si les conditions météorologiques le nécessitent (comme c’est le cas cette année). Outre les pneus d’hiver qui sont obligatoires, d’autres accessoires sont fortement recommandés pour passer un hiver sécuritaire sur la route : vous ne devriez jamais prendre le volant sans avoir un balai et un grattoir à neige, du lave-glace et une pelle sagement rangés dans le coffre de votre auto, par exemple. De plus, limitez vos déplacements (dans la mesure du possible) lorsqu’une tempête bat son plein. Les conditions routières sont parfois si mauvaises qu’il n’y a rien qu’un véhicule bien équipé et un excellent conducteur puissent faire.


Ne roulez pas dans un igloo

Plusieurs bonnes pratiques de la conduite hivernale se déroulent avant même de prendre le volant. En effet, nombreux sont les conducteurs de la province qui se contentent de déneiger rapidement le centre de leur pare-brise, de leurs vitres latérales et arrière ainsi que de leurs rétroviseurs avant de se réfugier avec satisfaction dans l’habitacle préchauffé de leur voiture. Ces conducteurs n’en ont peut-être pas fait l’expérience, mais ce type de comportement est passible d’une amende allant de 100 $ à 200 $ en vertu du Code de la sécurité routière. De plus, les accumulations de neige ou de glace, que ce soit sur le toit, le capot ou sur la portière du coffre sont également à proscrire puisqu’elles peuvent se détacher à tout moment du véhicule qui roule à pleine vitesse et mettre ainsi en danger d’autres automobilistes. Là encore, le conducteur fautif peut se voir infliger une amende (de 60 $ à 100 $).

Entre les exigences du Code de la sécurité routière et le gros bon sens, vous aveztout intérêt à vous remettre en mode « hiver » dans les meilleurs délais. Il en va de votre sécurité et de celle des automobilistes avec qui vous partagez la route.